November 22, 2021

Interview de Nicolas Lemeteyer, CEO et cofondateur de SOAN, la 1ère plateforme en Europe à proposer une solution de paiement tout en un !

La solution pour se faire payer et régler ses fournisseurs ! C’est la promesse de notre nouveau chouchou : Soan

Soan, c’est une plateforme de paiement pour tous types d’entreprises françaises de l’indépendant jusqu’à l’ETI en passant par les TPE/PME. 

Pour la faire courte, c’est comme les applications Paypal ou Lydia mais, pour les professionnels et en plus poussé. 

Il était presque de notre devoir de vous parler de cette solution qui vaut le détour. 🤖 Soan automatise le paiement entre entreprises pour se faire payer plus vite, plus simplement et en sécurité. Et grande nouveauté, ils viennent tout juste de sortir le paiement fournisseur.

Et il y a du travail !

 Les chiffres parlent d'eux mêmes : 

  • Chaque semaine en France 10 heures sont perdues par les dirigeants d’entreprise pour la gestion de leur facturation.
  • Chaque année en France, 25% des entreprises font faillite à cause des délais de paiement.
  • 67 % des TPE utilisent (encore) un Excel pour piloter leur trésorerie.
  • Seulement 4,2 % des factures en France sont digitalisées (sur un total de 19 milliards de factures émises chaque années en France)

En fait, c’est même pire que ça… En effet, “(...) pour plus de 96 % des entreprises françaises, il existe un réel souci de trésorerie qui fait naître un climat anxiogène et en conséquence des actions chronophages comme par exemple les relances des factures impayées.” C’est la conviction du CEO et cofondateur : Nicolas Lemeteyer.

Pour aller plus loin nous l’avons directement contacté afin d’en savoir plus sur Soan. Si vous aussi vous en avez marre de perdre du temps et de l’énergie à relancer vos factures et anticiper vos impayés, vous êtes au bon endroit 😉.

✔️ Avec Soan tout est plus simple : quand la date d’échéance de votre facture approche, votre client est relancé et vous pouvez suivre l’avancée du règlement et des relances clients. Grâce au paiement en un clic qui simplifie et accélère le paiement de vos factures, 91 % des factures émises sur Soan sont payées sous 48h..

☕ What else ? 

Interview de Nicolas Lemeteyer, CEO et cofondateur.

Trésoria : Nicolas, qui es-tu ? Comment en es-tu arrivé là ? Quel est ton parcours personnel ?

Je suis CEO et cofondateur de Soan, notre métier, c’est de fluidifier les échanges interbancaires entre entreprises. Donc concrètement, c’est de rendre plus simple les opérations d’encaissement et de décaissement des entreprises. 

Concernant mon parcours, je dirais qu’il est assez atypique puisque j’ai arrêté l’école à 16 ans. En fait, j’ai toujours fait du sport à haut niveau et je nourrissais le rêve de faire le tour de France. C’est à 20 ans que j’ai décidé de retourner à l’école pour passer un bac en candidat libre. Ensuite, j’ai enchaîné sur une prépa et j’ai intégré une grande école. 

J’ai fait 4 années d’école en alternance chez des grands groupes, sur des fonctions d’assistant commercial, commercial puis directeur commercial. 

J’ai mis les pieds dans l'entrepreneuriat grâce à une rencontre : un grand entrepreneur français (Denis Payre) que j’ai côtoyé pendant plusieurs années. Années durant lesquelles j’ai développé ma sensibilité d’entrepreneur. C’est à ce moment-là que je me suis vraiment lancé en montant ma première boîte de ventes d'articles de sport en ligne avant de m’insérer dans les écosystèmes start-up/tech en participant au développement de Lydia puis de Pumpkin où j’étais en charge de modéliser un business model qui nous permettrait de générer des revenus sur le marché des professionnels.

Les quatre années suivantes je me suis consacré à la création d’une application de lecture en streaming qui s'appelle Youboox (revendu depuis à Nextory)

Aujourd'hui et depuis 3 ans, je suis à 100 % sur le projet Soan. 

Trésoria : Peux-tu nous expliquer comment et pourquoi est né SOAN ? 👶

La réalité, c’est que nous sommes partis d’un postulat. Je suis entrepreneur depuis 10 ans, et je me dis quand tu deviens entrepreneur, c’est un rêve de monter une boite. Tu as envie que ça fonctionne. Tu n’as pas envie de monter une boîte pour la cramer deux ans après et te planter. Tu as envie que ce soit durable, que ce soit rentable, que ça te permette de recruter des collaborateurs. 

Maintenant que tu t’es dit ça, il faut faire du chiffre d’affaires et surtout, il faut te faire payer… C’est un enjeu capital pour les entreprises, justement parce que c’est une difficulté. 

Aujourd’hui, c’est simple : chaque année, c'est des millions de jobs qui sont perdus en Europe pour une raison :  leurs entreprises font faillite parce qu'elles n'arrivent pas à se faire payer ! 

Nous, on s’est dit qu’il fallait simplifier et fluidifier les échanges entres les entreprises de façon à ce qu’elles soient payées et paient plus vite.

C’est ainsi que sont nées les 3 propositions de valeur de notre plateforme : 

Trésoria : D'où vient le nom “SOAN” ? 

De la vision ! On voulait un nom d’entreprise qui “shine” sans connotation autour du monde du paiement. Soan veut dire étoile en hébreu, notre but est d’aider les entreprises à réaliser leurs rêves, on est donc la petite étoile au-dessus des entrepreneurs qui s’assure que tout marche bien pour eux 😉✨

Trésoria : Alors comment ça se passe, je suis chef d’entreprise, je me rends sur soan-solutions.io et après... ?

Concrètement, dès que le chef d’entreprise crée un compte, il accède à son tableau de bord. 

Sur ce tableau de bord, il va pouvoir suivre ses opérations d’encaissement et de décaissement et donc avoir une visibilité précise de sa trésorerie. Il va aussi avoir des vues sur lesquelles il va pouvoir automatiser ses relances et ses paiements. En fait, cela lui permet de savoir où est le cash dans sa boîte ! 

Ensuite il y a deux fonctionnalités principales : 

  • Réglez les fournisseurs = simplement et rapidement grâce à la saisie automatique des factures et la facilitation de l’approbation des documents.
  • Se faire payer = dès que le chef d’entreprise souhaite se faire payer, il peut, au choix, créer ou importer une facture dans son espace puis générer automatiquement une page de paiement personnalisée et un parcours (workflow) de relance lui aussi automatisé.

Bien sûr, plusieurs modes de paiement sont intégrés (CB, virement, prélèvement, etc) pour éviter d’avoir des ruptures de charges sur la chaîne de valeur, nous voulons que tout se passe au même endroit. 

Trésoria : Dans la continuité de vos services, vous occupez-vous du recouvrement des factures de vos clients ? 

Le recouvrement de factures est une des fonctionnalités que nous proposons, mais ce n’est pas notre métier principal. Notre métier, c’est de faire en sorte que les entreprises se fassent payer rapidement. 

Il se trouve que parfois des entreprises ne sont malgré tout pas payées à temps, c’est à ce moment-là que nous proposons une solution que l’on a intégrée : le recouvrement à l’amiable. Concrètement, c’est la possibilité de nous laisser gérer cette facture impayée... Pour ça, nous nous rémunérons uniquement au succès, mais c’est important de le repréciser : ce n’est pas notre métier, notre métier, c’est justement que la facture n’arrive pas jusqu’à l’étape “recouvrement” 😉.

Contrairement aux entreprises de recouvrement qui se rémunèrent “grâce” aux impayés, nous nous rémunérons “grâce” à la prévention et au bon sens !

Trésoria : Qui sont vos clients actuellement ? 

Principalement les TPE et PME ! On est sur des personas entre 800’000 et 1,2 million de chiffre d’affaires annuel. C’est vraiment multisectoriel puisqu’on va avoir de tout : de l’agence intérim à la construction/BTP en passant par des agences de relation presse ou de communication et jusqu’aux fabricants/industriels… C’est super vaste ! 

On a aussi près de 1 000 clients sous le statut d’indépendant ou de libéral.

Où en est le développement de Soan ? 

En 3 ans, nous avons accompli un travail faramineux avec comme résultat un outil ultra puissant. 

Maintenant, l'objectif, c’est de ne pas se reposer sur ses lauriers et d'accélérer et nous nous en donnons les moyens. Nous avons communiqué en début d’année sur une opération de levée de fonds de 1 million d'euros auprès d'Aonia Ventures et Incepto Capital qui nous permet de renforcer fortement les équipes sales et tech afin de consolider la technologie et d’accélérer la croissance de l’entreprise.

Trésoria : Nous sommes curieux de connaître ta réponse sur notre spécialité : la trésorerie 🙃 Selon toi, ça veut dire quoi “bien gérer sa trésorerie” ?

Anticiper, prévenir, se professionnaliser, se dire que même quand on est entrepreneur peu importe le métier qu’on fait, que ce soit un resto, un hôtel, une start-up, ou une ETI, finalement, avant toute chose un chef d'entreprise, c’est un gestionnaire, c’est quelqu’un qui va devoir gérer ses dépenses, les anticiper, s’assurer d’avoir toujours de l’argent ... 

Quand je parle avec des entrepreneurs, je me rends compte qu’il y a encore énormément de travail. Prenons l’exemple du BFR, de combien j’ai besoin pour faire tourner ma boîte… Beaucoup ne le savent pas !

Pourtant, selon moi, c'est primordial…. Donc... Je ne veux pas passer pour le rabat-joie, moralisateur, mais c’est bien d’avoir des rêves à condition de ne pas oublier qu’avant toute chose, nous sommes des gestionnaires d’entreprises.

Interview démystification

Merci Nicolas pour cet échange, nous y voyons bien plus clair sur le sujet.

Maintenant, place à l’ultime partie de l’interview. On ne parle plus (ou peu) services ou de chiffres. On peut enfin se lâcher et poser les questions que la Terre entière se pose pour comprendre ce qu’il se cache derrière un entrepreneur tech à succès ! 🧙‍♂️

Trésoria : Si je dis (basiquement) “Paris ou la province”, qu’est-ce que tu choisis ?

J’adore Bordeaux, mais je choisis Paris ! Je suis parisien, Paris c’est beau, Paris c’est l’architecture, Paris c’est grand 🙃.

Trésoria : Mais pourquoi vous êtes vous installés à Bordeaux avec Soan dans ce cas ? 

Bordeaux est très compétitif en termes de recrutement de ressources ! C’est incomparable vis-à-vis de Paris. Pour scaler niveau RH on voulait absolument aller sur une ville qui nous permettrait d’avoir une notoriété plus forte, plus rapidement, pour attirer le plus de talents possibles. On a étudié plusieurs plans : Lyon, Lille, Bruxelles et on a finalement choisi Bordeaux à l’unanimité. Depuis, on a fait 1 an au village by CA (aux Quinconces) et nous sommes maintenant au Mama works Bordeaux

Trésoria : Parlons un peu de tes habitudes digitales. Tu es présent sur quels réseaux ? Qui suis-tu ?

Linkedln essentiellement, j’ai un compte sur les autres plateformes mais je n’y suis pas actif.

Sur linkedin je parle de tout : le sport, la mixité, l’apprentissage. C’est très varié et plus ça l'est, plus j’adore ! 

Trésoria : Qui c’est ton exemple ? Ton influenceur n°1 ?

Jordan ! C’est un sportif et un entrepreneur, une icône dans ces deux milieux.

J’ai cet exemple en tête lorsqu’au début du top de sa carrière, il n’a pas signé de “gros” chèques avec Nike® mais a préféré capitaliser sur lui et sa marque en sécurisant un contrat de royalties sur les paires Jordan® .. Du génie quand on voit la suite de sa carrière et plus largement de l’influence planétaire de sa marque le monde du sport...

Trésoria : Tu dirais que tu es plutôt lève-tôt ou couche-tard ?

Les deux 😂

Trésoria : Si je te dis “passé ou futur”, qu’est-ce que tu réponds ?

Futur, sans hésitation ! Le passé, c’est derrière nous 😉

Trésoria : Bon puisque tout le monde se le demande… Qu’est-ce que tu dis quand tu te cognes un orteil ?

Put*** fait chier 🤬

Trésoria : Et si je te dis “action ou réaction”, qu’est-ce que tu choisis ?

Je suis dans l’action, pas besoin d’en faire plus ! 😇

Valentin veille à ce que nos stratégies d’abordage ou d’accostage soient propices aux conditions, à la cible et à nos objectifs. Il est garant de la distribution d’une expérience client réussie. Si Trésoria a le vent en poupe c’est de sa faute. 😎

Nos derniers articles

Ne manquez plus l'actualité du financement alternatif pour les professionnels.